Chacun vit son chemin... l’unisson


Chantal Creac’h
diocèse de Soissons

Nous sommes deux : Jean-Yves et moi.
Compagnons de route depuis trente-cinq ans.
Fiers et heureux de ce compagnonnage… différents.
Chacun vivant son chemin… à l’unisson.
Différents et beaux de cette différence : Jean-Yves ne croit pas en Dieu… mais il me dit Dieu.
Non, nous ne prions pas ensemble.
Oui, je suis seule pour les grands événements comme pour les petits, que fête notre Eglise et que j’honore avec elle : Eglise de Jésus-Christ que j’aime !

Et Jean-Yves me regarde. Il me regarde « traîner dans le diocèse » pour la « plus grande gloire de Dieu ».
Il me regarde et il voit… ce que souvent je ne vois pas.
Juste est sa parole lorsque la mienne persifle.
Et lorsque, en paroles et en actes, je « m’envole » dans les « hautes sphères », avec douceur et générosité, il me parle du plus pauvre du quartier, celui qui a besoin dans l’urgence.
Je fais silence et je reçois.
Je me mets à l’écoute pour accueillir…

Il y a de la tolérance chez Jean-Yves, qui nourrit la mienne et la fait grandir.
J’ai besoin de ce qu’il a à me dire pour ma conversion !
Oui, bien sûr, il accepte pleinement mes absences lorsque la mission de permanence au Service des Vocations m’envoie plus loin, plus longtemps. Et lorsqu’en moi monte un sentiment de culpabilité, sa réponse est claire : « Attends Chantal, tu en es encore là ! Avance un peu. Je sais que tu es heureuse dans ce que tu fais, cela me suffit. »

Jean-Yves m’invite à vivre du « …fruit de la terre et du travail des hommes, nous te le présentons Seigneur… » par son émerveillement devant la beauté de l’art roman.
Il m’apprend la Bible par les personnages des chapiteaux ! Et ensemble, le nez en l’air, nous nous émerveillons dans le silence et la contemplation.

Il cherche la « petite lumière rouge » là où il sait que j’aime m’arrêter et « prendre le temps qu’il faut ». Et lorsqu’il l’a trouvée avant moi, il me dit : « C’est là-bas. »
Doux Seigneur, comme tu es grand !

Voilà, c’est tout simple et tout beau.
C’est grand… de la Grandeur de Dieu.
Et si Jean-Yves ne prie pas, il m’appelle à la prière.
Me donne d’exister en Dieu.
Il aiguise mon regard… pour aller sur le chemin de Vie.

Et c’est à l’unisson que nous allons…


Pour aller plus loin

Des livres de réflexion

• Guy Coq, Que m’est-il donc arrivé ? Un trajet vers la foi, coll. Esprit, Seuil, 1993.
• Jacques Ion, La fin des militants, Ed. de l’atelier, 1997.
• Etienne Grieu, Nés de Dieu : itinéraires de croyants engagés, essai de lecture théologique, coll. Cogitatio fidei n° 231, Cerf, 2003.

Des témoignages

• Sœur Emmanuelle,

- Secrets de vie. Avec Pierre Lunel, Livre de Poche, 2003.

- Richesse de la pauvreté. Avec Philippe Asso, J’ai Lu, 2003.

• Pierre Ceyrac (sj), Tout ce qui n’est pas donné est perdu, Desclée de Brouwer, 2000.

Des revues

• « Le souci de soi. Perdre sa vie pour la donner », Christus n° 188, octobre 2000.
• « Etre chrétien, à quoi ça engage ? », Croire aujourd’hui Jeunes chrétiens n° 6, mars-avril 2001.
• « S’engager, ça change la vie », Enquête 15/25 ans, Phosphore n° 270, décembre 2003.
• « S’engager aujourd’hui », Cahiers trimestriels du Service Incroyance et Foi, n° 1085, hiver 2004.